Comment voyager en Chine

Transports

La Chine est un pays qui cumule les superlatifs : le pays le plus peuplée du monde, avec 1,35 milliards d’habitants. C’est aussi le troisième pays le plus grand du monde, après la Russie et le Canada, mais devant les USA : 9,6 millions de km² soit 15 fois la taille de la France.

Ceci étant, la majorité de la Chine est constituée de montagnes (l’Himalaya et le plateau du Tibet) et de déserts – notamment le désert de Gobi et du Taklamakan. Du coup, les populations (et les sites touristiques à voir en Chine) se concentrent massivement à l’Est du pays comme vous pouvez le voir dans cette carte.

Ceci étant, si vous comptez voyager en Chine, sachez que les distances peuvent être éloignées en Chine :

– Comptez 1 300 km de Beijing à Shanghai

– Et 2 000 km de Beijing à Hong-Kong (à vol d’oiseau)

Alors lors de votre voyage en Chine, comment vous déplacer de site touristique en touristique ? Explications.

 

1/ La voiture

Allons droit au but : le permis international n’est pas reconnu en Chine. Donc vous n’avez pas le droit (sauf exception de ma part) de conduire ni de louer une voiture en Chine. Et même si vous aviez le droit, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de voyager en Chine en voiture, car la conduite en Chine est une conduite souvent de cow-boy où le plus fort gagne.

 

2/ Le taxi

Les taxis sont un mode de transport facile à trouver et bon marché en Chine. A Beijing, un taxi coûte 10 yuans (1,2€) les 3 premiers kilomètres puis 2 yuans (0,25€) le kilomètre supplémentaire. Rajoutez 2 à 3 yuans de surcharge carburant, et 10% de plus la nuit.

Dans ma province, les taxis coûtent 5 yuans les 2 premiers kilomètres (80 centimes) puis 1,6 yuans (20 centimes d’euros) le kilomètre supplémentaire. En dehors des grandes villes, ce sont les tarifs. Certes, d’autres modes de transports sont moins chers (taxis collectifs, bus…) mais parfois moins pratiques.

Du coup :

– Lorsque vous êtes dans des grandes villes, vous pouvez aisément aller d’un site touristique à un autre à bon prix.

Lorsque j’ai visité la zone 798, située à 10 km du centre-ville de beijing, on a payé environ 80 yuans de taxi dans la journée (hutongs -> zone 798 -> place Tian An Men) soit 2,5 euros par personne (on était 4 dans le taxi)

– Le taxi peut être un plan B dans les endroits plus éloignées

Lors de notre week-end au ski, on n’avait pas acheté de retour. Plus de bus pour Pékin. Par chance, il restait des places debout dans un train de 3ème classe, mais sinon on aurait du attendre une nuit dans une ville inconnue – Zhangjiakou – par -15°C ou éventuellement prendre un taxi. 300 km de taxi nous serait sans doute revenu dans les 1 000 yuans (120 euros). Cher certes, mais divisé par 4, cela aurait fait 30 euros par personne.

A retenir : Le taxi est certes plus cher que les transports en commun (logique) mais toujours bon marché (sauf en cas d’arnaque), donc pratique pour vous déplacer d’un endroit à un autre en ville. Pour les trajets plus longs, il reste une option envisageable sur des trajets de quelques heures – cela coûte à peine plus cher de prendre le taxi de Tianjin à Beijing qu’un TGV si on est à 4 dans le taxi – même s’il vaut mieux prendre d’autres modes de transport…

 

Bon à savoir : Il est parfois difficile de trouver des taxis officiels en Chine, car leur prix est si bon marché que ce mode de transport est accessible à la majorité des classes sociales Chinoises. Toutefois il existe également des alternatives aux taxis : je pense aux tuk-tuks, aux vélos électriques à 3 roues, les taxis clandestins et autre (article complémentaire : http://www.unfrancaisapekin.com/prendre-un-faux-taxi-le-guide/).

 


 

3/ Le bus

De nombreuses lignes de bus sillonnent la Chine à très bon prix. Pratique pour voyager dans toute la Chine. De mémoire, nous avions payé environ 9 euros notre aller/simple pour Zhangjiakou depuis Beijing (environ 3/4h de bus) lorsque nous étions parti un week-end au ski.

Les bus sont pratiques pour vous déplacer, le seul problème est qu’il vous faudra parler un minimum Chinois. Car il est souvent difficile de trouver les gares routières et de savoir vous débrouiller pour vous faire comprendre.

 

4/ Le train

Le train est une excellente alternative au bus. Les prix des billets de trains sont souvent assez bas en Chine, et bonne nouvelle par rapport à la France, les prix des billets sont fixes. Le prix des billets dépend de :

– La catégorie de votre siège (siège dur, mou, couchette dure, molle)

– La distance à parcourir

– La catégorie du train (train rapide ou train lent).

Bon à savoir : les billets sont mis en vente 10 jours avant le départ du train et le prix étant fixe, les billets peuvent partir rapidement, donc achetez vos billets le plus tôt possible (idéalement J-10 ou J-9) surtout durant les semaines de grande affluence  (comme les vacances Chinoises)

Combien ça coûte ?

J’ai pris plusieurs fois le train en Chine :

– Zhangjiakou/Beijing (300 km) : 2 euros (debout dans un train vieux et lent)

– Beijing/Pingyao (700km) : 18 euros (couchette dure, train de nuit)

– Beijing/Xi’An (1200 km) : 36 euros (couchette dure, train de nuit)

– Xi’An/Beijing : 52 euros (couchette molle, train de nuit)

 

Pour aller de Beijing à Shanghai par exemple (1 300km), le TGV coûte 555 yuans soit 67 euros l’aller/simple, et le trajet dure environ 5 heures. Le train de nuit vous coûtera environ 320 yuans, soit environ 39 euros.

Ce que j’aime dans les trains chinois : Les horaires sont souvent bien choisis. Quand je suis parti à Xi’An par exemple, le train partait vers 20h de Beijing et arrivait le lendemain tôt dans la matinée (8h) à Xi’An. Mais après, le train peut s’avérer lent, surtout sur les longues distances.

Ce que j’aime moins : Les gares trop grandes  (comptez 30 minutes de marche entre l’entrée de la gare et le quai du train), l’aspect trop sécuritaire (bagages scannés au rayon X comme à l’aéroport) et le fait qu’il soit difficile de trouver un interlocuteur anglophone même dans les gares des grandes villes…

Pour finir avec le train, si le TGV est une alternative intéressante à l’avion pour un Beijing/Shanghai, aller de Beijing jusqu’à Hong-Kong ou dans le Yunnan mettra entre 1 et 3 jours de voyage en train, contre quelques heures à peine en avion.

 

5/ L’avion

La Chine investit massivement dans ses infrastructures de transports :

– 14 nouvelles stations de métro apparaissent tous les mois

– 10 000 km d’autoroute, l’équivalent de la totalité du réseau routier français, est construit tous les ans

Il en est de même dans l’aviation. De nombreux aéroports sont construits, agrandis ou rénovés. A Beijing par exemple, le terminal 3 – aussi grand que Roissy CDG a lui tout seul – a été ouvert en 2008, et un nouvel aéroport, 2 à 3 fois plus grands est en cours de construction à Daxing. Pour le reste, quand Air France cherche à licencier des pilotes de ligne, la Chine leur fait les yeux doux pour les attirer en Chine (les pilotes français) car la demande est telle (en billets d’avion) qu’il y a une forte pénurie de pilotes de ligne en Chine.

De nombreuses compagnies aériennes circulent en Chine. Parmi les compagnies domestiques se trouvent notamment :

– China Southern

– China Eastern

– Air China

Il est donc relativement facile de voler d’un endroit à l’autre en Chine, avec Air China ou une autre compagnie aérienne, aussi aisé que de trouver des vols à l’intérieur de l’Union Européenne par exemple.

Grâce à des comparateurs de prix de billets d’avion (tels que Ctrip, Skyscanner…), vous pourrez trouver vos vols pas cher à des prix souvent très compétitifs. Lorsque je suis parti à Hong-Kong, il ne m’a fallu que 3 heures de vol (et payer 210 euros aller/retour) pour aller de Beijing à Hong-Kong en A380 ultra-moderne (l’avion avait été mis en service 10 jours avant mon départ en avion…) avec China Southern…

 

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et pour plus de conseils, je vous invite à vous abonner à lire mon livre « Partir à Beijing: mode d’emploi« , qui vous aidera à réussir votre voyage ou votre expatriation en Chine

En savoir plus sur mon livre

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Comment voyager en Chine”

  1. stefan dit :

    J’ai pris un soi disant taxi de la station de Bus à la muraille de Chine pour 30 yuan l’aller mais je parle chinois donc c’est plus facile! En fin de compte j’ai payé 90 Yuan pour me rendre à la muraille de Chine ce qui me semble peu par rapport aux tours opérateurs!

  2. martin dit :

    En général, il faut compter 200 yuans par aller/simple sur la muraille sauf erreur de ma part. Pour les tour opérateurs, tout dépend. On peut trouver des offres à bas prix lorsque les touristes sont entassés dans des bus pour rentabiliser le trajet, mais après il faut aimer les voyages de groupe.

    Sinon il y a des bus de ville qui partent de Dongzhimen et qui permettent de voyager à très bon prix. Tu parles bien Chinois sinon?

  3. Adrien dit :

    Pour ceux que cela intéressent je pense que le meilleur site pour réserver ses voyages en Chine c’est Ctrip.com quand on ne parle pas chinois et y a un autre site qu’en Chinois mais les prix sont plus intéressant j’ai malheureusement oublié le nom.

    J’ai eu l’occasion de pas mal voyager en bus et c’est vraiment tout une aventure. Je pense qu’il faut prendre le bus de nuit au moins une fois en Chine et être placé tout au fond après je vous assure que tout semble confortable haha

Postez un commentaire