Beijing la capitale moderne ; Beiping la capitale traditionnelle:

beijing-beiping-la-ville-ancienne-petit

Tout le monde connait Beijing (ou Pékin), capitale chinoise connue mondialement pour sa culture, sa politique, sa cuisine, ses arts et son tourisme… Lorsqu’on évoque Pékin, la plupart des gens pensent à la Grande Muraille, la Cité Interdite, Tiananmen, ou le Palais d’été, et il existe d’ailleurs des centaines de blogs, de guides et de livres à leurs sujets… D’ailleurs, le Guide « Partir à Beijing : Mode d’emploi » vous donne toutes les infos nécessaires (et même plus !) pour visiter Beijing et même s’y expatrier !

C’est donc pour cette raison que je ne vais pas vous en parler !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de « Beijing », mais de « Beiping », qui est l’ancien nom de la capitale, et l’endroit préféré d’une chinoise que je connais bien : mon épouse.

Beiping était le nom de Beijing avant 1949. Pour de nombreux chinois, Beiping est une ville évoquant des souvenirs en rapport avec l’histoire, la culture, l’art mais aussi la guerre. Beiping était une ville synonyme d’antiquité, d’art et d’artisanat, de personnes se promenant dans des pousses pousses, ou se faisant couper les cheveux en pleine rue. Bref, Beiping était synonyme de la Chine telle que la majorité des occidentaux se l’imagine dans les films historiques sur la Chine ancienne. Dans cet article, je vais vous présenter 2 endroits chargés d’histoire et de culture : Liulichang et le campus de l’université de Beijing.

quartier-liulichang-beijing-artisandasie

rue-liulichang-artisandasie

L’origine de Liulichang, le quartier d’art et d’antiquité de Beijing :

A Beijing, il existe une rue longue de 400 mètres et large de 8 mètres appelée « Liulichang ». Cela signifie littéralement « L’usine de Vitres Colorées ». Cette rue est aussi connue sous le nom de « Liulichang, la rue des antiquaires », et se situe dans l’ancien district de Xuanwu (aujourd’hui Xicheng District), dans  le centre de Beiping. Durant la période des dynasties Yuan et Ming, une usine y produisait des carreaux de verres colorés. Ces carreaux étaient utilisés dans de nombreux palais, temples et résidences d’officiels.

Durant la dynastie Qing (1644 – 1917), les étudiants de toute la Chine se réunissaient à cet endroit précis pendant leurs examens scolaires, espérant pouvoir travailler pour l’empereur. Ceci entraina une forte demande pour des livres et autres produits de calligraphie (les étudiants en avaient besoin pour réviser leurs examens), ce qui permit donc à de nombreux hommes d’affaires et vendeurs de s’y installer. Ceci attira de nombreux artistes, artisans, poètes, peintres et auteurs qui contribuèrent à l’influence culturelle de cette zone, en faisant le plus gros marché d’art et d’antiquité de la ville.

Dans les années 1900, dynastie Qing y instaura une exhibition annuelle d’antiquités, faisant de Liulichang une rue commerciale, qui fut décorée par de nombreux parcs et fontaines. Durant la période du festival lunaire (entre le 1er et 16 janvier), une Foire du Temple (qui est un rituel ayant pour but d’honorer les dieux) y était organisé, réunissant des centaines de vendeurs offrant des livres anciens, peintures, calligraphies, moulins à vent en papier ainsi que divers friandises chinoises traditionnelles, telles que les Tanghulu, qui sont des baies enrobées de sucre fondu.

foire-de-temple-chine-artisandasiepeinture-ancienne-chine-artisandasieconfiserie-chinoise-Tanghulu-artisandasieboutique-liuli-beijing-artisandasie

 

Source : https://www.travelchinaguide.com/attraction/beijing/liuli.htm

A partir de 1920, ce  quartier devint beaucoup moins fréquenté jusqu’à sa reconstruction en 1982. Désormais, on y trouve de nombreuses maisons et boutiques en briques traditionnelles grises, ornées de sculptures et de peintures colorées, en faisant l’un des quartiers les plus traditionnels et classiques de Beijing.

Nous allons maintenant découvrir quelques lieux populaires qui méritent une visite si vous passez par Liulichang :

Rong Bao Zhai Art Gallery:

C’est tout simplement la galerie d’art la plus connue de la rue Liulichang. Fondée en 1672 pendant le règne de l’empereur Kangxi de la Dynastie Qing, cette galerie vend des articles accessoires de calligraphies (pinceaux, encre, papier, etc.), ainsi que des reproductions d’œuvres d’art telles que des peintures et des calligraphies modernes et traditionnelles. La galerie est aussi très réputé pour sa méthode de reproduction des œuvres via l’impression au bois et à l’eau, qui permet de reproduire des œuvres de manière tellement fidèle que les copies sont difficiles à distinguer des originaux !

Sources : http://arts.cultural-china.com/en/105Arts7720.html

China Bookshop :

Dans cette boutique, vous pourrez acheter des livres anciens recopiés à la main ou imprimés traditionnellement. Liulichang est le plus grand marché de livres de Chine, comme expliquée dans cet article de ChineEscapades.com.

Musée d’Art Classique Guanfu

Ouvert en 1997, il s’agit du premier musée privé de Chine. Parmi sa collection, 50 pièces de porcelaine de la dynastie Ming, des antiquités telles que des meubles, tapis et costumes traditionnels de la dynastie Ming et Qing. Une atmosphère spéciale y règne, vous replongeant dans l’histoire ancienne de Chine. Pour plus d’infos sur le musée d’art classique, visitez le site VisitBeijing.

Vestiges de l’Opéra de Beijing:

Liulichang était un des lieux de performance préféré de l’opéra de Beijing. Certaines superstars de l’opéra chinois ont atteint la gloire dans ce district, tel que Mei Lanfang. On y trouve les résidences de certaines de ces stars dans cette rue. Plus d’infos sur la superstar de l’opéra Mei Langang par ici.

Les antiquaires et boutiques d’artisanat chinois :

Cette rue regorge de petites échoppes et de boutiques d’antiquaire vendant différents objets de décoration chinois, tels que des statues de bouddha, sculptures chinoises, bijoux et mala bouddhiste ainsi que bien d’autres objets. Vous pouvez acheter de l’artisanat chinois authentique et au meilleur prix, la boutique en ligne de décoration chinoise Artisan d’Asie.

Changdian et le parc Haiwangcun:

Changdian est probablement le lieu le plus bruyant de cette rue. Une Foire du Temple y était organisée durant les 16 premiers jours du calendrier lunaire, et ce depuis la dynastie Ming (XVIIème siècle). Il est pour coutume de s’y balader durant la période du nouvel an chinois. Un endroit très coloré où l’art et l’artisanat des ethnies chinoises du nord de la Chine y est beaucoup représenté.

Sources : http://traditions.cultural-china.com/en/14Traditions3076.html

A noter que le Gouvernement Local a récemment pris la décision d’investir dans la rénovation de la rue Liulichang, afin de lui redonner son éclat et d’en faire un lieu de prédilection pour le tourisme et la culture.

boutique-antiquaire-chine-artisandasieboutique-antiquaire-beijing-artisandasie

Le Campus l’Université de Beijing (Yanjing University) :

Ce campus est localisé dans le district de Haidian. Un dicton local décrit ce campus comme étant « un gros bazar » (en chinois : 一塌糊涂 / yi ta hu tu). Il existe 3 sites principaux dans le campus : La tour d’eau (pagode), le lac, et la librairie.

architecture-chinoise-dragon-artisandasielac-weiming-universite-de-pekincampus-universite-beijing
L’université de Beijing possède plus d’un siècle d’histoire, et est classé comme l’une des meilleures universités en Chine et dans le monde. Son campus, aussi connu sous le nom de « Yanyuan », est une combinaison de monuments historiques (tels qu’un bateau de pierre par exemple) et d’un jardin royal. Voici quelques-uns de ses monuments les plus connus :

La pagode Boya :

Construit en 1924, cette tour fait 37 mètres de hauteur, et se situe au sud du lac de Weiming. Adoptant une architecture de la dynastie Liao qui se marie parfaitement avec son environnement et son lac. Cette pagode est considérée comme une œuvre d’art par beaucoup, de par son architecture, son modèle artistique et son environnement.

tour-pagode-boya-pekin

La porte du temple fleuri :

Son nom original est “Temple Ci Ji”, mais il est plus couramment appelé le temple fleuri.

temple-ciji-pekin

Sculptures du Temple Fleuri :

Le temple fleuri possède 2 sculptures datant de la dynastie Qing. Ces sculptures proviennent de l’ancien palais d’été (Yuanmingyuan) qui fut pillé et détruit par les troupes anglaises et françaises pendant la Seconde guerre de l’opium en 1860.

statue-temple-fleur-universite-yanchin-beijing

Le pavillon de l’horloge et de la cloche:

A l’origine, cette cloche provient du Palais d’été et a été construite en l’honneur de l’impératrice Cixi, et devint par la suite l’horloge de l’université de Yanjing. Le pavillon qui l’abrita a été construit en 1920.

pavillon-horloge-universite-de-pekin

Les statues et sculptures de pierres:

Situées à l’est du pavillon et datant de la dynastie Ming, ce monument inclut des tables en pierre ainsi qu’un brûleur d’encens en pierre ayant pour but d’honorer les ancêtres.

statue-universite-de-beijing

Monument du poème de l’empereur Qianlong :

Cette plaque en pierre est gravée d’un poème commémorant la mère de l’empereur Qianlong.

sculpture-plaque-empereur-qianlong

Paravent en pierre :

Ce paravent se situe au nord du lac Weiming, et fait face au lac, avec la montagne dans son dos. Les 4 écrans du paravent ont été construits individuellement puis assemblés. Ce paravent est orné de citations de l’empereur Qianlong.

Ce paravent provient aussi de l’ancien palais d’été (Yuanmingyuan) et a été retrouvé enfoui sous la terre des années après la destruction du palais.

paravent-chinois-pierre-universite-de-pekin

Le bateau de pierre  :

Originaire de l’ancien palais d’été, ce bateau de pierre  est situé sur la petite île du lac de l’université et fut construit sous les ordres de Heshen, connu comme le ministre chinois le plus corrompu de l’histoire de la Chine.  C’est d’ailleurs un des éléments qui servit de preuve afin de faire condamner Heshen par l’empereur Jiaqing, en 1799.

bateau-de-pierre-universite-de-pekin

Statue de pierre du poisson :

Cette statue à la forme originale est une pièce d’antiquité rare. Cette statue originaire de l’ancien palais d’été fut volée puis rachetée par des étudiants de l’université de Yanjing, qui en firent don à l’université.

statue-poisson-lac-weiming-pekin

 

Voici donc quelques exemples de monuments et de vestiges datant de l’époque de Beiping. Il en existe bien sur beaucoup plus, mais ces derniers font partis de nos préférés.

Beiping était le symbole de la culture, de l’histoire et de l’art chinois.

Beiping est le fossé entre la Chine moderne et ancienne, avant la révolution culturelle et son ouverture sur le monde dans les années 1980.

Si vous souhaitez vous extirper de la foule et passé quelques moments de quiétude tout en étant imprégné d’un environnement chargé d’histoire, alors, Beiping est fait pour vous.

Sources : Mon épouse, Rachel, qui m’a partagé son expérience d’étudiante à l’université de Beijing, ainsi que certaines de ses photos 🙂

Auteur : Aymeric, co-fondateur et gérant de la boutique en ligne de décoration chinoise et asiatique Artisandasie.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire