Comment se déplacer à Xi’An?

Pour vous déplacer à Xi’An, il existe plusieurs moyens de transports.

La marche à pied

Le centre-ville de Xi’An est peu étendu (environ 3 à 4 kilomètres du Nord au Sud et autant d’Est en Ouest). Facile de vous déplacer à pied, surtout en vous repérant avec les grands axes. Au pire, si vous vous perdez, vous pourrez finir votre chemin en taxi.

Le métro

Le métro est encore balbutiant à Xi’An. La première ligne de métro a ouvert il y a moins d’un an, mais le développement du métro est fulgurant. D’ici 2020, il y aura 5 lignes de métro couvrant 250 km, soit un réseau plus grand que celui de Paris construit en une dizaine d’années seulement. Bref, renseignez-vous sur les métros disponible lors de votre voyage à Xi’An.

Ca m’impressionne toujours en Chine. Tout est neuf. Les métros ont en général 5 ou 10 ans tout au plus. Les aéroports sont neufs (celui de Beijing date de 2008), les gares aussi (celle de Xi’An date de 2011)… bref.

Le taxi

Le prix officiel des taxis est environ 30% moins cher qu’à Beijing, à savoir : 6¥ (0,70€) pour la prise en charge (incluant les 2 premiers kilomètres) puis 1,5¥ (0,18€) le kilomètre au delà. Le problème, c’est qu’il y a à Xi’An (comme à Beijing) une réelle pénurie de taxis.

Il existe deux possibilités :

–  Vous avez de la chance et vous trouvez un taxi rapidement (en quelques minutes). Bravo à vous.

–  Vous n’avez pas de chance ou il pleut et vous n’avez pas envie d’attendre longtemps.

Dans ce cas là, sachez que de nombreux faux taxis vous proposeront leurs services : tuk-tuk, moto taxi, voiture banalisée de Mr toutlemonde. Une chose est sûre : on cherchera à vous arnaquer (tout comme les Français arnaquent les Asiatiques à Paris). Pour éviter cela, suivez le guide

Par exemple, pour un trajet d’1 km,  à l’aller, on m’a proposé 20¥ (2,4€). J’ai proposé 7¥ en première offre, et après quelques négociations, j’ai accepté 10¥. J’ai répété, le chauffeur a confirmé. A l’arrivée, il me demandait 20¥. Je lui disait : « non, on avait dit 10 », il a insisté. Je lui ai donné 10 et suis parti sans me retourner. Il n’a pas insisté.

Renseignez vous sur la distance à parcourir et négociez en acceptant de payer 50% de supplément.

Pour le retour sur le même trajet, j’ai eu deux propositions de faux-taxi : 20¥ et 30¥ (2,4 à 3,6€). Exorbitant surtout vu la qualité de ces taxis (des tuk-tuk). J’ai commandé à négocier en proposant 5¥ (0,60€) parce qu’objectivement, c’est le prix que ça valait (un vrai taxi est payé 6¥ pour 2 km, alors 5¥ pour 1 km et pour un tuk tuk, c’est limite cher payé) et aurait été prêt à monter jusque 10¥. Ils ont refusé. J’ai attendu jusqu’à trouver un taxi. J’ai payé 6¥.

De la même manière, si on vous propose plus de 100¥ pour un trajet de l’aéroport au centre-ville, refusez. Enfin, l’armée en terre-cuite se trouve à 35 km du centre-ville de Xi’An. Un trajet en taxi devrait donc coûter environ 55¥ (6,50€). Un aller/simple en bus coûte 7¥ (0,83€). Savoir cet ordre de grandeur vous permettra d’éviter de vous faire arnaquer par des prix qui vous semblent pas cher mais qui en réalité sont très élevés.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire