Comment aller à Xi’An?

Transports

Peuplée de plus de 8 millions d’habitants, Xi’An n’est pas seulement une métropole chinoise ultramoderne. C’est également l’une des villes les plus visitées de Chine en raison de la présence de l’armée en terre cuite, un des plus beaux sites historiques Chinois qui est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Comment

Envie de préparer votre voyage à Xi’An? Les deux grands aspects à penser sont l’hébergement et le transport.

Où dormir à Xi’An?

Xi’An est l’une des villes les moins chères de Chine. Un loyer coûte 76% moins cher à Xi’An qu’à Pékin en moyenne (source).Vu que l’immobilier est bon marché, les chambres d’hôtels et les locations d’appartement le sont aussi. Ainsi, lors de mon séjour, j’ai dormi dans un appartement de 70m² décoré comme un musée pour à peine 50€ la nuit!

Le salon de l’appartement que j’avais loué à Xi’An

Vous avez vous aussi envie de louer un appartement à Xi’An? Vous trouverez de très belles offres sur Hundredrooms.fr ou encore Airbnb et Wimdu.

Comment aller à Xi’An?

Pour aller à Xi’An, il existe deux moyens de transport efficaces.

l’avion

L’aéroport de Xi’An est, avec 18 millions de passagers (similaire à Orly), le plus grand de la Chine de l’Ouest. Vous pouvez trouver des vols depuis les grandes villes de Chine telles que Beijing, Shanghai, Chengdu, Chongqing, Shanghai, Hong-Kong… N’ayant pas pris l’avion pour aller à Xi’an, je ne pourrais vous donner plus d’informations à ce niveau.

A noter : L’aéroport de Xi’An est situé à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville de Xi’An. Aucun métro ne permet de rejoindre le centre-ville. Peut-être qu’il existe des bus, renseignez vous. Quand au taxi, sachez que le prix officiel est environ 30% moins cher qu’à Beijing, à savoir : 6¥ (0,70€) pour la prise en charge (incluant les 2 premiers kilomètres) puis 1,5¥ (0,18€) le kilomètre au delà. Refusez les offres aux tarifs exorbitants des faux taxis et prenez-en un vrai, qui ne devrait pas vous coûter plus de 100¥ pour rejoindre le centre-ville.

Le train

Nous n’avons pas pris l’avion en raison des prix importants de l’avion (280€ l’aller/retour par personne depuis Beijing lorsque j’ai consulté les prix). Nous avons préféré prendre le train. Sachez que Xi’An est très bien reliée au reste de la Chine en train et qu’il existe de nombreux trains en partance des grandes villes Chinoises (Beijing, Shanghai…)

Nous avons pris le train de nuit depuis Beijing. A l’aller, nous sommes partis à 20h et arrivées à 9h du matin. Au retour, nous sommes partis à 19h et nous sommes arrivées à Beijing le lendemain à 8h du matin. A noter : il existe des trains rapides de type TGV qui effectue le trajet (800 km) entre 4h et 6h, contre 12 à 15 pour les trains de nuit!

Classes dans les trains Chinois

Dans les trains Chinois, il existe 4 catégories ou classes :

–  Sièges durs (yingzuo , 硬座)

Il s’agit des places les moins chères dans les trains. Les sièges durs ne sont pas si durs que ça et feront tout à fait l’affaire si vous voyagez quelques heures seulement. Principal problème : la fumée. Les gens fumant, les gens allergiques à la fumée de cigarette éviteront les sièges surs.

–  Sièges mous (ruanzuo 软卧)

Version plus confortable des sièges, les sièges mous sont évidemment plus chers que les sièges durs, environ 2 fois plus chers.

–  Couchettes dures (yingwo 硬卧)

Les couchettes dures sont les moins chères des couchettes. C’est l’option que j’ai prise à l’aller pour aller à Xi’An (290¥ par personne, soit 34 euros pour 1 200 km). Dans une chambre se trouvent 6 couchettes (3 couchettes superposées des deux côtés de la chambre). Les couchettes dites dures sont malgré tout confortable – j’ai dormi 6 heures d’une traite.

Bon à savoir:

–  Certains Chinois ronflent très fort. Si vous avez du mal à vous endormir, prenez avec vous des boules Quiès (remarque perso qui n’a rien à voir: pensez lors de votre shopping pour les Quiès à aussi acheter de l’après-rasage avant d’aller en Chine, c’est dur d’en trouver et ça coûte très cher sur place, le moins cher que j’ai trouvé: 12 euros sur place)

–  Il n’y a pas de rideau ou de porte de séparation dans les cabines. S’il y a peu d’insécurité en Chine, prenez soin malgré tout de vos affaires de valeur : anse de sac à dos autour des pieds, ou affaires bien cachées, pour ne pas susciter les convoitises, on ne sait jamais.

–  Couchettes molles (ruanwo 软卧)

Les couchettes molles sont environ 50% plus chères que les couchettes dures. C’est l’option que j’ai prise lors du retour de Xi’An, car il n’y avait plus le choix qu’entre des sièges durs (pas top pour dormir) et des couchettes molles. Le trajet a coûte 442¥ (53€ par personne).

L’intérêt des couchettes molles : pas beaucoup. Je n’ai pas senti de réelle différence de confort à l’intérieur (j’ai dormi d’une traite en couchette dure comme en couchette molle), si ce n’est les choses suivantes :

–  On n’est que 4 par cabines (et pas 6) dont 2 lits superposés de chaque côté seulement

–  Les lits sont un peu plus large

–  Il y a une porte pour fermer la cabine

–  Il y a une prise électrique pour recharger ses appareils (quand j’ai branché  ma multi-prise, le voyant lumineux fonctionnait, mais la prise ne marchait plus dès que j’essayais de recharger mon téléphone ou mon ordinateur…)

Bref, un peu cher pour ce que c’est mais bon…

Pour en savoir plus sur les classes des trains en Chine : http://www.echinatravel.fr/classes-des-trains-en-chine/

Autres choses à savoir sur les billets de train en Chine

Contrairement à la SNCF dont le prix des billets varie selon le jour où vous réservez et où a lieu votre voyage (vive le yield management), en Chine, le prix des billets est fixe. Et on ne peut acheter son billet que 10 jours avant.

Conseil : les places de train sont rares, surtout lors des périodes de grandes affluence (nouvel an chinois, fêtes de morts, fête du 1er mai…). Essayez d’acheter votre ticket exactement 10 jours avant votre départ pour avoir de la place disponible. Pour avoir acheté mes tickets de train 4 jours avant, l’unique TGV de jour, c’était trop tard, certains trains de nuits aussi, et certaines classes de tickets aussi. J’ai pu partir, mais au prix de la couchette molle au retour par exemple.

Lire aussi: http://chine.aujourdhuilemonde.com/comment-acheter-ses-billets-de-train-en-chine

 

Autre choses à savoir : Un supplément de 10¥ est demandé si vous achetez un billet de train d’une ville autre que votre ville de départ. J’ai donc payé 10¥ de supplément pour avoir acheté à Beijing le retour Xi’An – Beijing.

Si vous ne parlez pas Chinois, vous pouvez acheter vos billets de train dans des offices de tourisme qui parlent l’anglais, car en gare, il sera très dur d’acheter un billet sans maîtriser quelques bases de Chinois.

Cet article est désormais terminé. Vous souhaitez avoir plus d’informations sur les transports par train en Chine? Plus d’info est disponible dans mon livre intitulé « Partir à Beijing: mode d’emploi »

En savoir plus sur mon livre

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire