Colline au charbon

La colline au charbon (parc  Jingshan en Chinois) est une colline artificielle qui se trouve au nord de la cité interdite. Son origine est intimement lié à la cité interdite. En effet, lors de la construction de la cité interdite – entre 1406 et 1420 – la terre enlevée pour y construire des douves fut entassée sous forme d’une colline… Quand à son nom – charbon – j’ai lu une fois que ce nom viendrait de la couleur de la terre extraite – noire. J’ai lu une autre fois que le nom vient du fait que du charbon était entassé au pied de la colline autrefois.

Toujours est-il que cette colline, haute de 45 mètres, était un ancien parc royal donc fermé au public jusqu’au début du 20ème siècle, réservé à la seule récréation du roi.

Fait notable : Le centre géographique historique de Beijing se trouve au sommet de la colline, et la dernier empereur Ming, Ming Chongzhen, se pendit en 1644 du sommet de la colline, lorsque des soulèvements populaires l’ont détrôné, qui aboutirent à la fin de la dynastie Ming et au début de la dynastie Qing.

Pour en savoir plus sur la colline au charbon:

Pourquoi visiter la colline au charbon ?

La colline au charbon se trouve dans un magnifique parc. Et du haut de ses 45 mètres, vous aurez une magnifique vue sur la cité interdite, les hutongs alentours, mais aussi tous les immeubles modernes situés pour la plupart au-delà du second ring (deuxième périphérique).

Ayant visité le parc vers 18h (2h avant le coucher du soleil), j’ai pu voir les toits de la cité interdite sous une magnifique couleur dorée. Absolument magnifique.

Place au récit-photo :

Aller à la colline au charbon

Je prends un tramway direction la colline au charbon. Mon ami Chinois qui m’apprend le Chinois (et moi, le Français) me propose de venir avec moi. Je l’attends dans son entreprise de musique le temps qu’il finisse son travail

Sympa, l’allure des bureaux non? Puis nous allons vers le parc. Place aux photos

Vue depuis le temple au sommet de la Colline.

Les immeubles modernes, au loin derrière le second périphérique. La vue est magnifique depuis le sommet de la colline, reputée pour bénéficier d’une vue d’oiseau de la ville

Le centre historique de Beijing (ce dont je vous avais parlé précédemment)

Wanchun Pavilion

Voici quelques photos du temple au sommet:

La porte du temple…

Mon ami Bruce…

Un autre temple, plus petit, dans la verdure.

Une Chinoise en train de chanter dans le parc…

Voilà, cette promenade est désormais terminée. J’espère qu’elle vous a plu et bonne journée 🙂

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire