Photos de la cité interdite

Tortue Tai He Dian

Aujourd’hui, je compte vous présenter la cité interdite, immense palais impérial comptant 9 999 pièces, situé au cœur de Beijing et construit en 1420. Jusqu’en 1924, nul n’avait le droit de pénétrer dans l’enceinte… Aujourd’hui, le palais est une des principales merveilles de Chine et un endroit à visiter absolument lors de votre visite de Beijing. En savoir plus sur la cité Interdite.   Assez blablaté, place aux photos et au récit de voyage. Avant de pénétrer dans la cité interdite, nous faisons un petit tour dans les jardins…

Soudain, une foule s’abat devant nous… Les gens semblent chercher quelque chose… On voit de nombreuses personnes, assises avec des annonces imprimées…

De nombreuses petites annonces, notamment avec l’inscription 女 (nü, femme) ou 男 (nan, homme) et des descriptions (âges, taille…). Je verrai même parfois (mais rarement) des annonces avec photos. Bref, je ne suis pas sûr de tout avoir saisi, mais je pense qu’il s’agissait de parents voulant caser leurs enfants… Meetic à la Chinoise, somme toute. C’est ce que j’aime bien lors des visites : on découvre toujours des choses originales et inattendues lorsqu’on prend son temps… Puis nous nous dirigeons désormais vers la cité interdite à proprement parler…

Ce qu’il faut savoir, c’est que la cité interdite n’est pas un immense palais comme l’est par exemple le château de Versailles. C’est un immense complexe doté de nombreux palais indépendant les uns des autres. Pour se rendre d’un palais à l’autre, il suffit de marcher dehors. Et les palais ne se visitent pas à l’intérieur, on reste donc dehors. J’ai toutefois réussi à prendre une photo de l’intérieur d’un palais (Tai He Dian) depuis l’extérieur. Rien d’intéressant à l’intérieur.

Enfin, chaque palais avait une fonction bien spécifique. Comme le palais « Tai He Dian », le palais de l’harmonie suprême. Tai He Dian   Voici quelques photos de Tai He Dian, un des plus grands palais de la cité interdite.

Une tortue de bronze (à tête de dragon), à l’entrée du palais.

Une grue en bronze, située à côté de la tortue. La tortue et la grue sont les symboles de la longévité et de la solidité du pouvoir impérial.

Magnifique pot et dragon en cuivre n’est-ce pas ? A quoi peuvent-ils bien servir ? La réponse : il s’agit d’un dispositif anti-incendie. A l’intérieur du palais se trouvent plusieurs centaines de ces vases répartis un peu partout et rempli d’eau, pour faciliter la lutte contre un éventuel incendie. En hiver, lorsque les températures deviennent très froides (-15°C, parfois plus froid), les vases sont réchauffés par un petit feu de manière à ce que l’eau soit toujours liquide et prête à l’emploi en cas d’incendie. Zhong He Dian Zhong He Dian est le Hall de l’harmonie centrale. Quelques photos :

La visite se poursuit. Les temples sont toujours aussi magnifiques, et nous parvenons également à voir en arrière-plan la colline au charbon

Sculpture sur Pierre Une petite colline de quelques mètres de haut (où fut construit à son sommet un palais). Une immense roche fut sculptée et placée au centre d’un escalier

 

Dui Xiu Shan

Ce qui est bien en Chinois, c’est que c’est une langue poétique. N’importe quel nom a une signification. « Au dessus de l’eau » (Shanghaï), « Capitale du Nord » (Beijing), « Port parfumé » (Hong-Kong). Les Chinois ont du mal à comprendre qu’en Français, la majorité des noms ne veulent rien dire.Même un petit palais a un nom poétique. Comme Dui Xiu Shan, le palais de l’élégance accumulée.

Hill of accumulate Elegance

Ca paie pas de mine, mais c’est très sympa. Au point que certains Chinois prennent des photos…avec leur iPad, histoire de frimer et de montrer qu’ils ont de l’argent. Ridicule à mon humble avis

 

Deux autres photos…

Je ne me rappelle plus la raison, mais il y a de nombreux arbres à deux pieds dans ce coin de la cité interdite… C’est pour des raisons architecturales de mémoire. Si vous voulez être sûr, dans ce cas, vous n’avez… qu’à visiter vous aussi la cité interdite 🙂

La visite est presque terminée. Faites attention à la tête pour franchir la porte…

Un dernier temple

Puis on se dirige vers la sortie. Après 2h30 de visite, nous sortons de la cité interdite, magnifique voyage où l’on a pu remonter l’histoire Chinoise. Une visite passionnante. A la sortie, des hordes de groupes de Chinois sont bruyants, sur une vue sur la colline au charbon

Nous prendrons ensuite un bus pour rentrer chez nous. Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et à bientôt

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Photos de la cité interdite”

  1. Sympa les photos.
    Et originaux les pots anti-incendie: plus élégant que les habituelles bornes rouges (mais peut-être moins efficace) 😉

  2. martin dit :

    Merci à toi David. Après l’idée était intéressante à l’époque où les technologies modernes n’existaient pas, mais ca devait être lourd à gérer (comme l’entretien de feu en hiver pour maintenir l’eau liquide)

Postez un commentaire