Quelques photos de Chine

Assez blablaté sur ce blog, rien de tel que quelques photos sur la vie quotidienne en Chine… En voici

Jus d’orange Chinois. La marque semble être minute maid (ou pas), donc cela me rassure. Sorte de mélange d’eau sucrée et de jus d’orange pulpeux, et vendu 6 yuans (0,75€) la bouteille de 1,25 litres, elle constitue mon incontournable au petit déjeuner. La reste de la journée, on boit beaucoup de thé ou d’eau en bouteille, car l’eau du robinet n’est pas potable à Beijing.

Du coca-cola… Chinois

Quand la plupart des ambassades sont des bâtiments tout simple, limite décrépits et entourés, sécurité oblige, de fils de fer barbelés, l’ambassade française se démarque. Bâtiment ultra-moderne sur plusieurs étages, design, d’acier et de verre, il impressionne. Opération de communication ou gaspillage en cette période de crise économique? Autre remarque: ils devraient réactualiser leurs coordonnées sur Google Maps. j’ai mis 3 heure à trouver l’ambassade malgré l’adresse et un plan, et mon ami français a mis 3 tentatives avant de trouver l’ambassade.

Petite maison à Beijing… Un quartier traditionnel? pas du tout. Il suffit de regarder de l’autre côté de la rue pour voir ceci…

Après 20 ans de développement économique effréné (croissance souvent aux alentours de +15% par an à Beijing et dans les grandes villes, salaires +20 à +30% par an), deux mondes cohabitent désormais. Beijing est à la fois une cité ultra-moderne, rasant ses hutongs (habitats traditionnels) pour édifier des building ultramodernes sur fond de bulle immobilière (m² > 4000 euros en centre-ville) et traditionnelle à la fois (vendeurs de rue, marchés étonnants…)

Lycée français de Beijing. Je vais essayer de rentrer en contact avec la communauté française de Beijing…

Embouteillage sur le 2ème périphérique de Beijing. Avec 2000 nouvelles voitures en plus tous les jours dans les rues de la ville due à l’enrichissement à l’augmentation de la population de la ville (800 000 habitants en plus par an), les 5 périphériques de la ville ne suffisent pas pour absorber le trafic routier.

Un vendeur de rue à Beijing. Il vend de tout et n’importe quoi… Les deux petits lapins nains dans leur minuscule cage, affrontant le bruit de la rue et le froid m’ont fait pitié. Celui de gauche me rappelle mon dernier lapin nain, celui de droite mon premier lapin nain…

Une poissonnerie dans un supermarché. Pour s’assurer aux clients que les poissons sont frais, les supermarchés élèvent des poissons en aquarium que les clients peuvent acheter… L’odeur dans certains supermarchés est à la limite du soutenable dans les poissonneries.


Entrée de supermarché. La plupart des supermarchés Chinois ont des sortes de bâches opaques qu’il faut pousser pour pénétrer dedans. Au premier abord, on ne se doute pas qu’on rentre dans un supermarché.

En Chine, Hello Kitty se retrouve partout, et pas que chez les enfants. Voiture, femmes adultes avec sac au design d’Hello Kitty… Amusant non?

L’écran de mon ordinateur portable, pourtant vieux de 4 mois seulement a lâché d’un moment à l’autre. Sans doute un défaut de conception, de nombreux possesseurs du Pavilion DV6 souffrant du même problème (Fabrice, tu feras attention). N’ayant pas trouvé de contact chez HP en Chine et ayant besoin de toutes façons d’une réparation rapide, je suis allé dans un temple de l’informatique sur plusieurs étages faire réparer mon PC. Voici une photo de mon PC démonté (pauvre bête). Le PC remarche nettement mieux depuis mais cela a coûté cher: la réparation et un nouvel écran: 1050 yuans (environ 135 euros) contre une première offre à 1480 yuans (190 euros) grâce à un ami russe qui m’a aidé à négocier le prix.

Paradis des geeks

Un passage piéton à Beijing. Tout comme à Bangkok, un compteur de temps permet de savoir combien de temps il reste avant la fin du piéton vert (57 secondes ici en l’occurence). Pratique, mais pas généralisé partout, seulement dans les zones les plus touristiques…

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire