Armée en terre cuite

Le deuxième jour de mon séjour à Xi’An, nous avons décidé de partir à la découverte de l’armée en terre cuite (Bing Ma Yong, en Chinois, signifiant littéralement soldats et chevaux en terre). Plutôt que de rester en groupe organisé de touristes, solution qui présente le triple-inconvénient d’être chère, d’être entouré de blancs qui parlent le français ou l’anglais et de devoir subir un groupe de touristes, nous préférons nous débrouiller par nos propres moyens. Après nous être renseigné auprès de l’office de tourisme, qui est situé entre la tour de la cloche (Bell Tower) et la tour du Tambour (Drum Tower), nous prenons un taxi pour nous rendre à la gare et prenons le bus n°306 direction Bing ma Yong.

Avantage: nous sommes les seuls blancs du bus, le bus n’est pas cher – 7¥ l’aller/simple, moins de un euro – et 1 heure après nous voici arrivé à Bing ma Yong. Tout autour du site se trouve une sorte zone commerciale avec de nombreux restaurants Chinois bons et bon marché.

Ce restaurateur, en pleine fabrication de pâtes fraîches, a attiré mon attention. On a donc mangé chez lui 🙂 Marketing à la Chinoise… Après un bon repas, nous nous rendons vers le site de Bing Ma Yong à proprement parler. Mais au fait, connaissez-vous l’histoire de ce site archéologique?

En 1974, un paysan dans la campagne près de Xi’An recherchait de l’eau pour irriguer son champ… En creusant un puits, il est tombé sur une relique de soldat en terre cuite… Les archéologues sont venus et ont découvert un site archéologie de première importance… Une armée en terre cuite de l’empereur Qin. Le but : l’empereur voulait être entouré d’une armée et de tout ce qu’il aimait pour affronter l’éternité.

Un site exceptionnel

Comme toujours en Chine, l’armée en terre cuite a mobilisé des moyens humains colossaux. Quelques 700 000 ouvriers ont construit le mausolée en 210 avant JC…  Au total, on a déjà trouvé quelques 2 000 soldats et chevaux en terre cuite – presque tous ayant un visage différent –  et on estime à 8 000 le nombre total de soldats  en terre cuite. Le site, s’étalant sur 56 km² – 2/3 de Paris intra-muros – fait partie depuis 1987 du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un roi sanguinaire

Les ouvriers ayant préparé le tombeau et assisté à l’enterrement ont été… emmurés vivant, pour ne pas qu’ils révèlent les secrets de construction du mausolée. On dit aussi que les 48 concubines de l’empereur furent emmurées vivantes dans son mausolée…

Un site encore à découvrir

Les statues en pierre cuite, vieilles de 2 200 ans, sont incroyablement bien conservées… Dommage que lorsqu’elles furent inhumées, leur contact avec l’air a fait perdre la majorité des pigments des statues – elles étaient auparavant colorées.

Le mausolée de l’empereur Qin n’a pas été complètement exploré : des archéologues continuent de faire des recherches, et la tombe de l’empereur Qin n’a pas été explorée, le gouvernement chinois voulant attendre d’avoir les technologies suffisantes pour être sûr que le contenu de la tombe ne subisse pas de dommages – comme la momie de l’empereur – et être sûr que l’exploration ne soit pas dangereuse – on pense qu’il existe de nombreux pièges anti-pillards installés dans la tombe du roi.

Pit 1

Le site de l’armée en terre cuite est composée de 3 pits (fosses), chacunes recouvertes d’un toit pour protéger les statues des intempéries. Il y a également un musée. Le pit 1 est le plus grand et le plus connu. Place aux photos:

Beaucoup de monde. Jouer au coude pour pouvoir prendre des photos. Et encore, c’était bien pire avant durant le week-end du 1er mai…

Emplacement du puits qui fut creusé et aboutit à la découverte de l’armée en terre cuite

Pit 2

Pour des raisons de problèmes de caméras, j’ai perdu quelques photos notamment celles du Pit 2 donc vous n’aurez que peu de photos du Pit 2, mais ces photos sont sympas:

Un archer agenouillé.

Pit 3

Cette visite est désormais terminée. Pour finir cette petite visite, voici quelques photos de nous avec un chapeau de chinois, négocié 70¥ les deux (contre 60¥ le chapeau en premier prix). Des chapeaux de mauvaise qualité qui cassent vite mais qui ont permis de prendre des photos sympas

 

 

Vous comptez vivre ou habiter à Beijing? Découvrez plus d’informations sur la Chine dans mon livre intitulé Partir à Beijing: mode d’emploi (163 pages)

 

En savoir plus sur mon livre

 


You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Armée en terre cuite”

  1. […] également l’une des villes les plus visitées de Chine en raison de la présence de l’armée en terre cuite, un des plus beaux sites historiques Chinois qui est inscrit au patrimoine mondial de […]

Postez un commentaire