20 photos scandaleuses sur la pollution en Chine

mini-visage-suie-charbon

[Article invité d’Olivier] Ces derniers temps la pollution en Chine a fait le buzz, on critique et met en avant les problèmes de la Chine.  Il est vrai que la pollution en Chine est véritablement devenue un problème majeur. Ce désastre écologique pousse les Chinois à quitter Pékin ou d’autres villes pour vivre mieux dans d’autres provinces plus « saines ». Voici 20 photos marquantes prises par Greenpeace pour montrer l’étendue du phénomène à travers tout le pays.

Corps de petits cochons dans riviére PingHu

Eaux usées dans la province du Shantou décharge à ciel ouvert

enfant nage dans eau polluée d'un réservoir à pinga

Enfant qui boit dans une évacuation eaux usées

Enfant qui nage dans les algues

enfant qui saute une flaque d'eau polluée

garcon marche pieds nus dans les rejets d eaux usées

Heavy smog Beijing China

Homme regarde riviére contaminée Wenzhou

Mariés en masque à gaz

nettoyage d 'une nappe de petrole apres fuite a dalian Pêcheur tente de nettoyer marée dans un port du liaoning APTOPIX China Air Pollution Travailleur qui tente de nettoyer une masse de poissons mortvisage-suie-charbon

Factory Worker in Guangdong Province

Un pêcheur embourbé dans le slime vert

Une femme fait sa lessive dans un étang pollué

Usine à charbon

Usine de Jeans

usine-recyclant-bouteilles

vieux-couple-ouvrier

La situation n’est pas si terrible que cela

Comme vous pouvez le voir les exemples de pollutions sont nombreux et tous plus frappant les uns et que les autres. Il s’agit d’une campagne contre la pollution, les médias étrangers ont utilisé ce qu’ils connaissent le mieux pour étendre ce message à toute l’opinion publique, la presse et les réseaux sociaux.  La chine est aussi un beau pays, voir ici

Prise de conscience de la population

En effet, si ces problèmes environnementaux  continuent en Chine, et les dégâts faits à l’environnement seront irréparables.

Les Chinois en sont devenus conscients critiquent de plus en plus ouvertement les mesures insuffisantes prises par le gouvernement, choqué par les niveaux de pollution atteints dans les grandes villes comme Pékin ou Shanghai. Ces critiques sont nombreuses sur les réseaux sociaux chinois et le gouvernement a pris des mesures pour lutter contre le phénomène.

Un changement est nécessaire, c’est sur !

La meilleure façon de changer cette situation  commence certainement par une campagne de sensibilisation. Ici pas de miracle juste deux solutions :

La Chine en est au stade de l’hyperconsommation et en passe de devenir consciente de son environnement et de la nécessité de le protéger. Il faut donc accélérer ce phénomène. Avec le pouvoir d’achat croissant, il est possible d’utiliser le tourisme pour faire connaître les dégâts de l’environnement en Chine et les solutions qui ont été trouvées dans d’autres pays du monde, très porté sur la préservation de l’ environnement voir ici. . Ainsi, en éduquant les générations sur le point de prendre le pouvoir, les générations post 80 et 90 il est possible déclencher  un vrai changement dans le comportement des consommateurs chinois de manière durable.

Les campagnes sur les réseaux sociaux chinois

Une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux existe déjà comme Weibo, Baidu Tieba qui sont les plus adaptés aux rassemblements de communautés et à l’interaction de grands groupes. (plus d’informations ici)

Ensuite utiliser Wechat pour des interactions O2O, Online to Offline  et Offline to online de façon à amener les gens aux bons endroits aux bons moments (marée noire, découverte de situation du même genre que celles évoquées plus haut…)
Combien de temps avant que ce genre de campagne ne prenne effet ?

La question environnementale dans tous les esprits en Chine

En effet la préoccupation environnementale est un phénomène assez récent qui est venu en même temps que l’accroissement des problèmes de brouillards liés à la pollution et concerne principalement les citadins.

« Ce sera le prochain challenge des 10 prochaines années de la part de la Chine. » explique Olivier.

You can leave a response, or trackback from your own site.

18 Responses to “20 photos scandaleuses sur la pollution en Chine”

  1. Michel dit :

    Des photos qui font peur, très peur !

  2. Michel dit :

    as tu déjà visité ce genre d’endroit ?

    • martin dit :

      Bonjour Michel

      Pas aussi horrible – cet article est invité. Mais j’ai déjà vu des endroits assez crade. Enfin quand j’habitais à Yanjiao en banlieue de Pékin, je n’oublierai pas ce goût métallique et l’odeur de barbecue sur le poil du chien quand je le promenais le soir (j’avais découvert qu’à quelques kilomètres de mon appart se trouvait une immense centrale à charbon qui tournait à plein régime la nuit). Mais bon la Chine fait énormément contre la pollution aussi: interdiction de rouler un jour par semaine pour les voitures à Pékin, construction de métro, scooter électriques…

  3. Yang dit :

    Oui je suis d’accord avec ton article avec ton article, la situation n’est pas si terrible que ça (sauf à Pékin)…
    Je trouve que c’est meilleure qu’avant.

    • martin dit :

      Pékin est une ville très polluée à cause de:
      – La pollution de la ville intrinsèque (5 millions de voitures)
      – La pollution alentour (Pékin est entourée du Hebei, la province la plus polluée du pays)
      – Le fait que la ville soit entourée au nord et à l’est de montagnes ce qui bloque la pollution
      – Le désert du Gobi, qui souffle de la poussière
      – De la densité de la population: rien qu’à Pékin et Tianjin, il y a 40 millions d’habitants… la pollution à l’échelle d’un pays est concentré sur une zone très réduite

      Quand j’habitais la bas, j’habitais au début près du deuxième périphérique et je savais que si je voyais le dernier building avant le tournant (a 2,5 km de chez moi) cela voulait dire « pas pollué ». Si je voyais le building mais un peu trouble, je savais que c’était plus pollué et ainsi de suite. Quand Pékin est très pollué parfois la visibilité est vraiment très réduite. Ceci étant, ce genre de journée (PM 2,5 > 500) est plutôt rare. L’air est en moyenne pollué à Pékin (au point que beaucoup de gens regardent les sites qui donnent l’analyse de la pollution en direct pour savoir quand aérer par exemple) mais la pollution des photos que tu m’as envoyé est plutôt peu courante malgré tout. J’ai gardé d’excellents souvenirs de mon année passé à Pékin. A bientôt

  4. Yang dit :

    Au fait, pourquoi je ne peux plus commenter sur les anciens articles ?

  5. martin dit :

    @Yang: J’ai demandé à Olivier justement de tempérer l’article car je trouve qu’il y a énormément qui est fait contre la pollution en Chine. Ce pays est le leader n°1 mondial des panneaux solaires et de l’installation d’éoliennes. Mais c’est vrai que vu la croissance a été largement alimentée au charbon. A voir comment cela va évoluer les années à venir avec le ralentissement de la croissance et la volonté de vouloir vivre dans un environnement moins pollué.

    Concernant les anciens articles, j’avais mis un filtre antispam mais je l’ai levé. Tu peux désormais le commenter si tu veux 😉

    Martin

  6. infobuzzchine dit :

    Hi
    Photos quand même super trash, greenpeace ne fait jamais dans la dantelle.
    Sinon, comment fais tu pour avoir autant de likes sur tes articles.

  7. Yang dit :

    Merci pour avoir ouvert les commentaires Martin.

  8. Yang dit :

    582likes sur Facebook, c’est fou ça ! Tu les achètes c’est pas possible ? 😉
    Allez combien tu les payes ?

  9. Nathanael dit :

    Salut Martin
    ça fait un moment que je n’ai pas visité ce blog. Mais, ces photos m’ont trop touché. C’est aussi pollué la chine?
    Merci de nous partager ces idées.

    Nathanael

    • martin dit :

      Pas partout autant, mais de nombreux endroits sont très pollués. Quand tu regardes les coins les plus pollués du monde, tu te rends compte qu’en dehors de quelques villes ultrapolluées isolées (comme Kaboul ou Katmandou), le nord est de la Chine est quasiment systématiquement l’endroit le plus pollué du monde: http://aqicn.org/map/.

      Il faut dire que c’est une zone riche, très dense en population et dont 80% de l’énergie repose au charbon. Prenons un exemple: le Hebei

      D’après http://www.greenpeace.org/eastasia/press/releases/climate-energy/2013/health-impacts-china-coal/, 307 millions de tonnes de charbon ont été consommés dans cette province Chinoise la semaine dernière, soit 1635 tonnes de charbon au km² (en moyenne)

      Aux Etats-Unis, même si on consomme beaucoup plus d’énergie, la densité de population est faible. La consommation de charbon est de 985 millions de tonnes (http://www.eia.gov/coal/annual/) soit 100 tonnes de charbon au km² – 16 fois moins que les provinces de l’est de la Chine… mais 3 fois plus que la France (30 tonnes de charbon au km²)

  10. Yang dit :

    720 share au compteur … 😛

  11. Oliver dit :

    801 likes ca ne rigole plus Martin. Souhaites tu toujours que j’écrive pour toi ?

Postez un commentaire