Parc de Yuanmingyuan

Le parc de Yuanmingyuan correspond à l’ancien palais d’été des empereurs Chinois. Directement accessible depuis l’arrêt de métro du même nom sur la ligne 4, ce parc est très beau quoique assez cher pour le ticket d’entrée – 25¥, soit environ 3 euros par personne. L’avantage, c’est que vu le prix assez élevé – environ 1 heure de travail pour un employé Chinois – la taille du parc et le jour de la visite (lundi), le parc était très tranquille dès lors qu’on s’éloignait de l’entrée.

Quelques photos

 

Des ouvriers dallant manuellement un nouveau sentier dans le parc. On sent qu’on est en Chine et que la main d’œuvre n’est pas chère car partout en Chine, la main d’œuvre est omniprésente :

–  Chauffeur de bus et vendeur de ticket dans le bus

–  7 chinois pour arracher un arbre à l’ancienne (avec une corde)

–  26 chinois pour planter des fleurs près de chez moi

Même dans ce parc, il n’y avait aucune machine, tout se fait à la main. Mon amie me dit que c’est un moyen pour le gouvernement de maintenir un bas taux de chômage… Bref.

Fangwaiguan.

Ruines de l’ancien palais d’été

Dans le parc se trouve les ruines de l’ancien palais d’été de l’empereur, d’influence Européenne… Je découvrirai en faisant des recherche sur Internet. Lors de la seconde guerre de l’Opium, en 1860, les français et les anglais ont attaqué la Chine. Lorsqu’ils arrivent à Beijing, un général anglais ordonnera la destruction du palais, en représailles à l’exécution d’une vingtaine de prisonniers Européens…

Les anglais hésitent à saccager la cité interdite, mais se contenteront de saccager, avec l’aide des Français, le palais d’été. Le palais sera brûlé et saccagé.  13 bâtiments resteront intacts. Mais en 1900, l’Alliance des 8 nations (Allemands, Austro-Hongrois, Allemands, Italie, Japonais, Russes, Royaume-Uni et USA) ont écrasé la révolution des Boxers, et ont brûlé à nouveau les ruines de l’ancien palais, détruisant la totalité des bâtiments qui restaient intacts… Seules quelques pierres des bâtiments à l’architecture Européennes restent, les palais en bois ayant totalement disparu… En savoir plus

 

Sympa cet arbre

Un labyrinthe

De nombreuses svatiskas figurent sur les murs du labyrinthe. A l’origine, ce symbole était un symbole religieux très apprécié en Asie, désignant le concept de l’éternité.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire