Être nomade digital: où travailler?

Les nomades digitaux sont des personnes qui utilisent le levier des technologies pour effectuer leur travail depuis l’endroit qu’ils veulent. Si vous êtes designers, blogueur ou traducteur indépendant, vous pouvez travailler depuis n’importe quel pays – France, Chine, USA – et n’importe où – maison, parc, bureau, café – du moment que vous avez accès (au moins partiellement) à Internet. Comme vous le savez sans doute, je suis parti en Chine 6 mois et repars 4-5 mois avec un visa touristique, mes sources de revenus (activité web en France) relevant du nomadisme digital. Laissez-moi vous présenter les différents lieux de travail possibles pour travailler sur son ordinateur.

1/ Chez moi

Oubliez l’exotisme de type qui travaille au bord de la plage avec un mojito à la main. Soyez honnête: le sable et le PC ne fon pas un bon ménage. Il y a rarement du Wifi dans les bars de plage et honnêtement, aurez vous le coeur à travailler si vous pouvez profiter de la plage? Moi pas. Du coup, je bosse majoritairement depuis chez moi.

Avantages: C’est gratuit, le temps de transport entre mon lit et mon bureau est d’environ 10 secondes et j’ai un bon Wifi.

Inconvénients: Durant la belle saison, le bruit des perceuses des voisins devient rapidement insupportable, et on devient vite une loque à ne jamais sortir de chez soi.

2/ Alliance Française

Un endroit intéressant pour travailler. Un endroit très calme, gratuit, où on peut en outre lire des magazines français. Inconvénient: leur clim marche mal, tout comme leur Wifi. pas l’idéal.

3/ Parc

Je ne travaille jamais en extérieur sur mon ordinateur portable. Pas de Wifi, des reflets de soleil sur l’écran, des fourmis ou des insectes, je ne vois pas l’intérêt. Quand je vais au parc, c’est pour me détendre, pas vous?

4/ Transports en commun

Je travaille souvent dans les transports en commun. J’ai travaillé 4 heures sur mon PC portable dans le train, ou encore 10h dans l’avion Aeroflot, muni d’une prise électrique… Un endroit de productivité intense: temps mort, pas d’Internet, idéal pour bosser sur mes projets de fond.

5/ Cafés

Quand il y a trop de bruit chez moi (perceuse), je vais généralement dans un café. Starbuck’s en général, situé près de chez moi. La connexion Internet y est généralement (mais c’est loin d’être toujours le cas) meilleure qu’à Mc Do, et le cadre est plus convivial. En revanche, les tables sont rares (et bosser dans un fauteuil, c’est pas top). Autre inconvénient: avoir envie de tuer le jazziste que vous entendez depuis des heures en fond sonore…

6/ Bureaux de location [Sponso]

J’avais un ami à Lexington (Kentucky, USA) qui louait une place de bureau dans un espace openspace, à Awesome Inc pour 200 dollars par mois (160e environ). L’intérêt? Comme le débat le montrait dans l’article Télétravail: pour ou contre, l’intérêt d’un bureau est de dissocier vie privée et vie publique.

En l’occurrence, les locations de bureaux, tels que celles avec Regus, spécialiste de la location de bureaux concilie bienfait du télétravail et du bureau. En l’occurence si vous louez un bureau:

– Vous n’avez pas beaucoup de transport (vous choisissez un bureau près de chez vous) contrairement à de nombreux salariés perdant 2 ou 3h par jour dans les transports

– Vous n’avez pas de stress managérial (après tout, vous êtes indépendant, vous faites ce que vous voulez)

– Vous pouvez travailler dans de bonnes conditions: bébé ne pleure pas à côté de vous, les voisins ne percent pas des murs, vous n ‘entendez pas du jazz en boucle, bref, c’est plutôt cool

– Vous vous motivez: Fini de faire la loque, si vous allez dans un bureau, vous vous auto-motivez en voyant les gens courir autour de vous, et pouvez même rencontrer d’autres entrepreneurs ce qui pourra vous aider dans votre démarche entrepreneuriale (le réseau). Quand j’étais en prépa, je n’avais pas mon bureau privé, mais j’allais en médiathèque pour réviser car je n’arrivais pas à me concentrer chez moi…

Bref, je me suis renseigné sur les bureaux de pékin

J’ai contacté Regus pour les bureaux de la China Life Tower, des locaux situés à 500 mètres de mon ancien logement et près du Burger King où j’allais manger régulièrement. On m’a indiqué un prix indicatif de 3 460 RMB/mois (environ 450 euros) pour un bureau privé, moins pour un bureau en open space.

Ce n’est pas donné, mais cela reste abordable pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Et même si vous n’avez, pas besoin de bureau en permanence, c’est toujours bien de pouvoir louer un bureau à la journée non? Cliquez pour trouver un bureau à la journée

Faudrait que j’essaie au lieu de squatter les Starbuck’s durant des heures en guise de bureau improvisé.

Conclusion

Travailler en télétravail est bien, mais il faut trouver le meilleur compris (aucun n’est parfait) entre l’aspect pratique, le coût, la convénience…

Et vous, comment travaillez-vous en télétravail? A bientôt

Vous souhaitez en savoir plus sur la Chine et le Chinois? Je vous inviter à télécharger des vidéos (gratuites) pour apprendre le Chinois 🙂

Télécharger les vidéos (gratuitement)

You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Être nomade digital: où travailler?”

  1. Kalagan dit :

    Rien de tel que de travailler chez soi quand même, malgré le fait qu’on soit seul (à moins qu’on vive en colocation).

    Pour les transports en commun, j’adore travailler dans le train. J’y ai beaucoup d’inspiration. Seul hic : pas d’internet.

    Très bonne idée que d’aller travailler aux Alliances Françaises ! On peut y faire des rencontres intéressantes.

    Pour finir, le remède à la connexion internet du nomade digital est sans aucun doute les technologies 3G/4G. Qu’en est-il en Chine de l’internet mobile ?

  2. martin dit :

    Bonjour Kalagan

    Effectivement, c’est top a condition d’avoir une vie sociale en dehors du travail et une capacite a s’automotiver… Pour les transports en commun, justement ce qi est genial, c,est de ne pas avoir Internet, ni le telephone dans l’avion, du coup je peux bosser sur des projets de fond: trier des notes, ecrire un business plan, reflechir a un projet, relire un livre, sans tentation aucune…

    Pour l’alliance francise, l’ambiance tropicale qui y regnait (trop chaud) m’a un peu rebute, mais j’aimais bien y trainer mes guetres de temps en temps… Ca fait du bien de lire des magazines francais ou de rencontrer un peude monde de temps en temps…

    Quant a la Chine, je ne sais pas. Je ne me suis pas renseigne sur les cles 3G. Travailler chez moi ou dans les Statbuck’s repondent 90% du temps a mes attentes, tu voudras que je me renseigne a ce niveau?

  3. Pour ma part, je travail depuis chez moi. Que ce soit en France ou à l’étranger! J’ai besoin de calme pour travailler efficacement pour au revoir les cafés et tous autres endroits bruyants.

    Par contre, comme tu le dis, on est la tête dans le guidon et on ne voit pas grand monde. C’est un peu frustrant!

    J’ai trouvé un compromis en faisant le travail de 2 mois en 1 et en de travaillant que le matin, quitte à me lever plus tôt.

    Ce qui me laisse l’après midi pour voir du monde.

    Comme dans tous métiers, il y a toujours des avantages et des inconvénients. 😉

  4. Stefan dit :

    Bonne idée de lister les endroits où travail! Perso je préfère travailler chez moi, pas de temps de transports ni de stress, on a tout sous la main!

  5. martin dit :

    @Kevin: Moi aussi, je trouve cela plus simple (pas de transport) et efficace, mais tout dépend si tu parviens à te motiver par toi-même, et si quelqu’un reste à la maison en journée, ce qui diminue nécssairement la productivité (discussions, tentation d’aller faire un tour dehors…)

    Tu te levais à quelle heure pour travailler le matin? Et ton activité est blogueur pro également?

    @Stefan: Merci pour ton partage d’expérience également 🙂

    • Salut Martin,

      Je me lève entre 7 et 8h tous les matins, ce qui me laisse 4 heures de travail. En général, j’ai m’ont planning au mois (avec mes objectifs), je le rapporte à la semaine puis à la journée.

      Cela me permet de suivre mon fil conducteur. Et puis lorsque tu sais que ton salaire dépend de ce que tu auras fait dans le mois, ta motivation et tes priorités sont toutes trouvées.

      Et pour être tranquille, je m’enferme dans ma chambre. Par chance, je suis toujours tout seul le matin.

  6. Martin dit :

    Effectivement, cela motive de savoir qu’on ne dépend que de son travail pour gagner de quoi vivre – sans compter le challenge de bosser sur les projets que l’on veux. Merci pour ton retour d’expérience, a bientôt 🙂

    PS: L’après-midi tu ne travailles pas?

  7. « Réussir au Canada, Yes We Can»
    Travailler, Immigrer, Entreprendre et Investir au Canada
    Un blog pour encourager la réussite et soutenir tous ceux qui vivent l’exigeant processus d’immigration au Canada.
    Catch at http://reussiraucanada.fr/

Postez un commentaire