Découvrir la Chine : mode d’emploi

Comme vous le savez sans doute (ou pas) si vous me suivez sur ce blog, j’ai vécu de 2012 à 2013 plus d’un an à Beijing, en Chine. A l’origine, je suis parti à Beijing avec un simple visa touristique pour suivre mon amie qui avait trouvé un stage là bas, et j’ai profité de mon séjour en Chine pour développer mon activité Internet et également voyager. Voici quelques endroits intéressants que je vous invite à visiter lors de votre voyage en Chine 😉

1) Beijing et ses environs

Symbole de la puissance impériale Chinoise mais aussi du développement économique actuel, Beijing (23 à 27 millions d’habitants) est une intéressante à métropole à visiter. La ville regorge de sites touristiques intéressants à visiter : cité Interdite, Nanluoguxiang, anciens hutongs (habitat traditionnel), palais d’été…

Palais de la cité interdite à Pékin

Cité interdite

A proximité de Beijing (environ 100 km) se trouve la grande muraille de Chine, que vous pourrez visiter dans la journée.

Tour et arbres en fleur sur la grande muraille de Chine à Mutianyu

Grande muraille, Mutianyu

2)  Shanghai

Capitale économique de la Chine, Shanghai (près de 30 millions d’habitants) est désormais tournée vers le futur. Si la ville présente moins d’attrait touristique que Beijing, elle a malgré tout de beaux atouts pour elle : une vie nocturne intéressante, quelques sites touristiques (jardins Yuyuan, Bund, concession Française…).

Quartier d’affaire de Pudong, la nuit

Vous pourrez également visiter Suzhou, une ville d’eau située à 80 km (20 minutes de TGV) de Shanghai et faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO

Temple des mystères, Suzhou

 

3)  Hong-Kong

Beaucoup de personnes s’imaginent qu’Hong-Kong est un enfer urbain entièrement bétonné. Il y a une part de vérité : 7 millions d’habitants s’entassent dans un territoire 10 fois plus petit que l’île de France, et les immeubles de 30 ou 40 étages de haut ne sont pas rares.

Barre d’immeubles, île de Lantau

Pour autant, 70 à 80% du territoire de Hong-Kong demeure vierge de toute activité humaine (en raison des montagnes) et Hong-Kong, c’est aussi 234 îles, 7 parcs naturels, 733 kilomètres de plages et de côtes… Bref, Hong-Kong est un vrai paradis pour tous les amoureux de nature, et je n’ai jamais effectué autant de trekking qu’à Hong-Kong.

Bateau à Tai-O

Coucher du soleil sur les nouveaux Territoires

Pour en savoir plus : Randonnées en Chine

4)  Pingyao

Dans un contexte de très forte croissance économique, de nombreuses villes Chinoises ont été défigurées, les anciennes maisons traditionnelles étant rasées pour laisser place à des immeubles de bureaux, des tours d’habitations ou des centres commerciaux.  Ce n’est pas le cas de Pingyao. Situé dans la province du Shanxi, à 700 km du Sud Ouest de Beijing, Pingyao présente un centre-ville magnifique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Top.

 

5)  Xi’An

Située dans la province du Shaanxi, Xi’An (1 200 km au Sud-Ouest de Beijing), Xi’An est une ville moyenne (8 millions d’habitants) connue pour son armée en Terre cuite, un important site archéologique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

Guerres Chinois terre cuite

Armée en terre cuite, près de Xi’An

Outre l’armée en terre cuite, vous apprécierez la visite des murailles de Xi’An, la mosquée de Xi’An ou encore la fontaine musicale, située près de la grande Pagode de l’Oie Sauvage.

Autres endroits intéressants à visiter

La Chine étant un immense pays – 17 fois plus grand que la France métropolitaine – il existe un nombre incalculable d’endroits intéressants à visiter que nous ne pourrons bien évidemment pas tous lister au cours de ce seul article. Voici quelques endroits qui me semblent néanmoins dignes d’intérêts.

– Ville de glace de Harbin

Harbin est une grande ville du Nord de la Chine. Connue pour ses hivers rigoureux (-30°C), chaque année, 15 000 ouvriers sculptent une ville de glace. Magnifique.

Bâtiment en glace à Harbin en 2012, @Cameraton

– Route de la Soie

Beaucoup de touristes restent dans la partie Orientale de la Chine. Pour autant, l’Ouest de la Chine ne manque pas d’intérêt : visite du désert de Gobi, la découverte de la route de la Soie ou des montagnes du Xiniang – comme les monts Mustaghata (7546m) et le Kongur (7719m) –  sont autant d’endroits intéressants à visiter.

Tibet

Source d’un important imaginaire collectif, le Tibet est souvent difficile d’accès (et cher) en raison de restrictions de visa de la part du gouvernement Chinois pour des raisons politiques évidentes. Ceci étant, il est malgré tout possible d’aller au Tibet en passant par une agence de voyage locale, afin de pouvoir visiter le Potola et le toit du monde 😉 

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et bonne visite sur unfrancaisapekin.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

5 Responses to “Découvrir la Chine : mode d’emploi”

  1. 我的名字 dit :

    Non là il ne faut pas citer Nanluoguxiang dans les endroits majeurs a visiter à Pékin. Le Nanluoguxiang d’aujourd’hui n’a pas 10 ans. Si on aime Pékin on met Nanluoguxiang dans les endroits à éviter, absolument, avec Sanlitun, Houhai et quelques autres places du même niveau 😉
    http://blogenchine.canalblog.com/

  2. Je suis assez choqué par l’image des tours d’immeubles à Hong Kong… Ca doit être l’enfer… bien loin du rêve français de la maison 4 façades! Bon, heureusement, il y a tout de même un peu de verdure à la base des tours!

  3. martin dit :

    @我的名字 : Merci pour le partage d’information 😉

    @Jos: Je ne pense pas que ce soit l’enfer. les barres ne sont pas belles mais elles ont l’air assez confortable, et il y a de la verdure autour. C’est sûr qu’au début cela surprend, mais on s’habitue vite. Niveau enfer urbain, Va du côté de Mongkok, le quartier le plus dense du monde avec 140 000 habitants au km². Pour te donner une idée, ca revient à loger la totalité de Paris dans la surface du 15eme et 16eme arrondissement Parisien seulement… Il y a des routes sur plusieurs étages, des immeubles hauts, des centres commerciaux sous terrains, des petits chambres (a titre personne j’avais loué une chambre de 5m² sans fenêtre)… Le moindre m² est (sur)exploité. A tel point que beaucoup de logements n’ont pas de cuisine pour ne pas perdre d’espace, les cuisines étant en quelque sorte « mutualisées » sous forme de street food. Au final les gens ne cuisinent pas et mangent dans le petit bouis bouis au pied de chez eux…

    Il y a encore pire. Il y a encore 100 000 Hong Kongais qui vivent dans des cages… et dans le passé, il y avait encore bien pire que cela… je te laisse lire http://en.wikipedia.org/wiki/Kowloon_Walled_City

    Sans aller dans le scabreux, disons qu’avec le manque de place, la maison individuelle est assez rare et très cher à Hong Kong, et la majorité des immeubles sont assez hauts. Mais cela est agréable également: il y a une vie urbaine, des boutiques ouvertes 24h/24, pas besoin de posséder une voiture car la ville est compacte et les transports en commun sont très efficaces, la nature près de la ville… Hong-Kong est une de mes villes préférées à titre personnel

    Pour le reste, tu sais à Pékin, j’habitais dans un immeuble de 18 étages lorsque je suis arrivé, et quand je suis retourné en Chine, j’ai habité au 14ème étage d’une tour de 32 étages… Hong-Kong est un peu extrême, mais l’habitat vertical est la norme en chine. Apres tout, il faut les loger les 300 millions de Chinois qui déménageront en ville au cours des 20 prochaines années…

    A bientôt 😉

    Martin

  4. lepeignoir dit :

    Dans les environs de Beijing, il y à aussi Datong à faire, avec 2 sites inscrits au patrimoine de L’UNESCO: le Mont Wutai et les Grottes de Yungang

  5. martin dit :

    Merci pour le partage d’information Le Peignoir. Tu as des photos à partager?

    Bonne journée à toi

Postez un commentaire