A la découverte de Suzhou

Au cours de mon séjour à Shanghai, j’ai décidé de passer une excursion d’une journée dans la ville de Suzhou. Suzhou, vous connaissez? Suzhou est une ville de 4 millions d’habitants située à 80 km de Shanghai. Facilement accessible en train (comptez 20 à 25 minutes depuis la gare de Shanghai Hongqiao et environ 5€ en train rapide), Suzhou est une ville d’eau, réputée pour ses nombreux jardins et canaux, et rendue célèbre en occident grâce au récit et à la description qui en a été faite par Marco Polo, qui avait eu l’occasion de visiter la ville. Les différents sites de la ville font désormais partie du patrimoine mondial de l’UNESCO!

Comment rejoindre Suzhou?

Suzhou est desservi à Shanghai par le TGV (comptez 23 minutes pour parcourir Shanghai-Suzhou) et le train normal (comptez 1 heure environ). Comptez 5 euros par trajet à grande vitesse.  Quant au temps, prévoyez large. Le train est rapide, mais il m’a fallu en réalité plus de 2h pour rejoindre Suzhou: 30 minutes de métro pour rejoindre la gare, 10 minute pour trouver le guichet de vente (les gares sont très grandes en Chine), 30 minutes d’attente pour pouvoir acheter un ticket de train (préférez acheter votre ticket en agence, leur commission est minime et cela vous évite d’attendre), 40 minutes d’attente en gare et enfin… 20 à 30 minutes de TGV…

Mon arrivée à Suzhou: un peu désagréable

Arrivé à Suzhou, une horde de rabatteurs tentent de me vendre des tours organisés. Le prix est souvent modique – 15 yuans, soit 2 euros – mais je flaire une arnaque possible, et n’ai aucune envie de faire une visite au milieu d’un groupe de blancs, préférant être seul (mon côté asocial), et me débrouiller pour me déplacer en bus et en taxi…

C’est le côté vraiment désagréable de Suzhou: la ville étant relativement petite et touristique, les rabatteurs pullulent, et les arnaques aussi. Un chauffeur de taxi a essayé de me refourguer une course de taxi de 2 km pour 4€ (30 yuans) alors que je savais très bien le coût réel: 1,2€ (10 yuans). J’ai obtenu le bon prix au final, mais c’est un peu pénible cette impression qu’on me prend pour un portefeuille à pattes touriste de base.  Soyez sur vos gardes.

Que visiter à Suzhou?

Il existe de très nombreux jardins et sites touristiques à Suzhou, que je n’ai pas pu visite, à la fois pour des raisons de temps (je n’avais qu’une journée sur place et aucune envie de courir), de budget (comptez 5 à 6 euros par visite, cela chiffre vite), et de manque d’intérêt. J’adore la culture Chinoise, mais ce que je veux dire, c’est que les jardins chinois ou les temples, c’est sympa, mais c’est toujours un peu la même chose au final, cela ne sert à rien d’en visiter des milliers. Un peu comme un Chinois qui visite la France. La visite des première églises, c’est sympa, mais on s’en lasse vite…

J’ai donc visité 3 sites au cours de ma visite:

– Le temple du Mystère

– Le jardin de l’humble administrateur

– La colline du tigre

Site 1. Le temple du mystère

Le centre-ville de Suzhou n’a guère d’intérêt touristique, mais dispose en son centre d’un temple: le temple des mystères. Une Chinoise m’explique qu’il ne s’agit pas d’un temple bouddhiste, mais d’un temple où l’on vénère Lao Tseu (il y a 3 courants religieux en Chine: confucianisme, bouddhisme et j’ai oublié l’adjectif pour Lao Tseu). La visite coûte 10 yuans (1,20 euros), ce qui n’est pas cher pour une visite en Chine, mais tout s’explique. Le bâtiment est très beau, mais il n’y a pas grand chose à voir autour, donc la visite durera en tout et pour tout 5 minutes.

Cliquez ici pour agrandir l’image

La forme bizarre du temple vient du fait que des arbres m’empêchaient de prendra la photo du temple avec suffisamment de recul, il s’agir donc d’un assemblage de plusieurs photos. Sympa non?

Non loin du temple se trouve un petit marché traditionnel, pas le piège à touriste traditionnel avec du faux authentique, il s’agit d’un vrai marché où j’étais le seul blanc. Ca peut paraître idiot mais j’aime ce genre d’endroits, en dehors des grands sentiers battus.

Cliquez ici pour agrandir

Site 2. Le jardin de l’humble administrateur

Après la visite du marché, qui me valut une franche engueulade de la part d’un commerçant, concernant un malentendu concernant la quantité de viande que je voulais acheter pour mon casse dale, je décide de visiter le jardin de l’humble administrateur. Pourquoi ce jardin et pas un autre parmi les nombreux de Suzhou? Pour deux raisons simples:

– C’est le plus près. Donc le moins cher à rejoindre en taxi. Et ca m’évite de perdre du temps en taxi

– La description est plutôt élogieuse.

En gros, en 1506, un haut-fonctionnaire d’Etat accusé de corruption décide de se retirer de ses fonctions et revient à Suzhou, sa ville natale.  Il fera construire un jardin « modeste » par sa dimension: 5 hectares, plusieurs lacs, plusieurs temples… En réalité, le terme « modeste » vient d’un poème qui mentionne que le jardin est l’oeuvre d’un homme modeste…

Après une course de taxi (premier prix demandé: 30 yuans, prix payé après 2 minutes de négociation: 10 yuans), j’arrive au niveau du jardin de l’humble administrateur. Le prix: comptez 70 yuans (8,50€) par tête en pleine saison, 50 yuans par tête (6,10€) en basse saison, et moitié moins si vous avez une carte étudiant sur vous (respectivement 4,30€ et 3,00€ l’entrée).

Assez parlé, place aux photos

Cliquez ici pour agrandir

Cliquez ici pour agrandir

Cliquez ici pour agrandir

La visite est agréable. Bien qu’on soit en plein hiver, il ne fait pas trop froid (11°C, comparé aux -5°C habituels à Beijing en pareille saison), et le parc demeure joli et vert malgré tout, et l’ambiance est calme et sereine. Pas trop de monde. L’idéal reste encore selon moi d’attendre la belle saison pour voir les arbres en fleur, mais le prix d’entrée est plus élevé, et j’imagine qu’il y a plus de hordes de touristes à la belle saison…

Deux personnes sur une barque…

Le jardin des bonsais. Chaque bonsai est plus magnifique que les autres…

Non je n’ai pas voyagé en groupe. Je me suis juste tapé l’incruste dans ce groupe pour avoir une photo de locaux. Ils me devaient bien ça: c’est eux qui m’avaient en premier demandé de se prendre en photo avec moi… Chacun est l’exotique de l’autre aha…

En arrière plan se trouve la grand pagode du temple du Nord

 3. La colline du tigre

Au cours de ma visite du parc du humble administrateur, j’ai pu faire la rencontre d’une charmante touriste chinoise parlant parfaitement l’anglais et avec qui j’ai fait une partie de la visite (en tout bien tout honneur bien sûr)… N’arrivant pas à me décider où aller tant les endroits sont nombreux, je lui demande son avis. Affamé, je vais dans un restaurant près de la pagode du temple du Nord et engloutit une assiette de jiaozis plus tard (sorte de raviolis frais qui ont l’avantage d’être super bon, rapides à manger et bon marché)

Pagode du temple du Nord

Puis nous nous dirigeons vers la colline du tigre. Situé un peu à l’extérieur du centre-ville de Suzhou (de mémoire: comptez 15 yuans de taxi), ce parc est de toute beauté comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes:

Un des innombrables canaux de la ville. Pour votre info, Suzhou a pris son essor économique lorsque le grand canal de Chine (1 900 km de long quand même, qui demeure encore aujourd’hui le plus long canal du monde) fut construit il y a environ 2 500 ans, et passait notamment par Suzhou


Cliquez ici pour agrandir

Ne remarquez vous rien sur cette tour (pagode yunyan)?

Et oui, vous n’avez pas la berlue. La colline du tigre est réputée pour abriter une pagode bouddhiste donc la particularité est d’être penchée… comme la tour de pise… et comparable: 48 mètres de haut (pise: 55 mètres) et 3° d’inclinaison (pise: 4). La pagode est penchée pour la même raison qu’à Pise: mauvaises fondations.

Bref, une magnifique surprise, car j’ignorais qu’il existait une tour penchée à Suzhou – mon amie Chinoise me disait que c’était la raison pour laquelle elle voulait visiter ce parc et pas un autre, comme quoi avoir confiance dans les locaux, c’est généralement bien… Ce fut donc une belle surprise

D’autre part, lorsque j’avais été à Pise, des hordes de touristes prenaient des gestuelles ridicules pour prendre une photo prise 1 000 000 de fois avant eux. Ici très peu de touristes, donc la sensation de visiter quelque chose intéressant et pas un ènième Disneyland culturel… (a savoir: il n’est plus possible de monter en haut de la tour depuis 2010…)

La visite se termine. Je retourne au centre-ville, où je dinerai avant de prendre un train pour retourner à Shanghai…

Un pont moderne, éclairé la nuit, sympa non?

Cliquez pour agrandir

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu et à bientôt sur Unfrancaisapekin.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “A la découverte de Suzhou”

Postez un commentaire