Payer ses factures de gaz à Beijing

Depuis le 11 janvier dernier, j’habite dans un appartement à Beijing. Outre le loyer, il faut évidemment payer d’autres frais tels que le gaz (chauffage), l’électricité, Internet et l’eau.  Habitant à 4 dans un petit appartement, tout cela ne coûte pas très cher. Pour le chauffage par exemple, cela fait 100¥ par semaine, soit environ 12€/mois et par personne (en hiver s’entend, en été, bien moins).

Au fond rien de bien impressionnant en fait. Ce qui est plus étonnant, c’est comment on paie. En Chine, pas d’estimation de consommation, pas de relevé de compteur, pas d’impayé pour les opérateurs, le système est beaucoup plus simple. Un compteur indique l’argent qu’il nous reste pour du gaz. 60,3¥ (7,76€) à l’heure où j’écris ces lignes. Le gaz coûte 2,05¥ du m3. A chaque mètre cube consommé, le compteur soustrait 2,05¥ du montant restant. Lorsque la somme restante est à 0… le gaz est automatiquement coupé. Le même principe qu’une Mobicarte pour un téléphone portable en France.

Pour pouvoir se chauffer, il suffit juste, avant que le compteur ne soit à 0, de prendre sa carte de gaz (cela ressemble à une carte bleue), d’aller à la « Bank of China » ou « Bank of Beijing », de donner la carte et d’indiquer le montant que l’on veut (100¥ par exemple). La banque recharge la carte. Une fois rentré chez soi, on n’a plus qu’à mettre la carte dans un réceptacle et hop, le compteur de gaz se recrédite automatiquement.

Seul inconvénient : pour rajouter 100¥ de gaz par exemple, il faut payer 200¥ à la banque (taxes et marge de la banque). Mais avec un prix très bas du gaz (2,05¥ le m3, soit environ 2 centimes du Kwh, 3 fois moins qu’en France), cela reste très supportable.

Cet article est désormais terminé. Pour plus de conseils pour réussir votre expatriation en Chine, je vous invite à lire mon livre Partir à Beijing: mode d’emploi

En savoir plus sur mon livre

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire