Enjeux de l’économie Chinoise à venir

Dans cet article, nous verrons quel a été le bilan de l’économie Chinoise des 10 dernières années sous Hu Jintao (bilan positif, puis négatifs) et quels sont les principales réformes que souhaite entreprendre Xi Jinping, le nouveau président Chinois.

Bilan de la politique économique de Hu Jintao

Entre 2002 et 2012 fut au pouvoir Hu Jintao en Chine. Le bilan de sa présidence semble plutôt positif comme l’explique le blog Si Mao Savait :

Croissance économique très forte

Le bilan des 10 dernières années est impressionnant en Chine. Au cours des 10 dernières années, la Chine a connu une croissance supérieure à 10% par an.

En rouge, évolution du PIB Chinois sous Hu Jintao

Concrètement, cela s’est traduit par :

– L’entrée de la Chine dans l’OMC

– Une troisième journée de congés pour les salariés en Chine

– Des salaires qui augmentent de 10 à 20% par an. Le salaire moyen à Beijing est de 600 euros par mois.

– Envoi du premier taikonaute dans l’espace

La Chine a également construit de toute pièce des secteurs entiers en 10 ans. Ainsi en 2012, la Chine est :

– Leader mondial des énergies renouvelables

– Leader mondial du train à grande vitesse

– Leader mondial de l’e-commerce

– Leader mondial pour le nombre de brevets déposés

– Création du plus grand réseau de train à grande vitesse en 5 ans

– Etc.

– Hausse des droits de l’homme

Le parti communiste n’est certes pas réputé pour son respect des droits de l’homme, mais cela s’améliore, le PC relâchant un peu la pression (sociale) comme l’explique Si Mao savait : peines de mort moins courantes, permis de résidence temporaire pour les mingongs,

Ce n’est pas politiquement correct de dire cela, mais la proportion de Chinois satisfait du gouvernement est largement supérieur à celle en France ou dans les pays démocratiques…

Face sombre de l’économie Chinoise

Le bilan de l’économie Chinoise a indéniablement ses côtés positifs… mais aussi des côtés négatifs. Citons notamment les choses suivantes :

Problème 1 : Explosion des inégalités

La croissance économique Chinoise est extrêmement élevée, mais les inégalités ont explosé, la Chine devenant avec le Brésil l’un des pays les plus inégalitaires du monde. C’est un gros problème, car à côté de l’émergence de milliardaires et de la classe moyenne coexiste encore un chômage de masse, à peine dissimulé par les nombreux emplois précaires : planteur de fleurs, gardiens d’ascenseur, pompistes… sans compter les 500 millions d’agriculteurs en Chine.

Problème 2 : La pollution

Bien que la Chine soit le n°1 mondial (de très très loin) en énergies renouvelables, encore 75% de l’électricité est produite au charbon. En 2012, Un Chinois produit autant de co2 qu’un Européen… Entre la désertification, l’étalement urbain, la pollution liée au charbon, la Chine perd 8 à 10% de son PIB à cause de la pollution, sans compter l’aspect sanitaire et environnemental et géopolitique (baisse des surfaces agricoles) de la chose.

Problème 3 : La perte de compétitivité

Corollaire de la croissance Chinoise, les salaires explosent… trop vite : +14% par an en Chine ces dernières années (source), encore plus à Beijing (20% par an) quand la productivité n’augmente elle « que » de 10% par an. L’économie Chinoise, grâce notamment à son yuan sous évalué demeure compétitive, mais de moins en moins. Le stéréotype de l’habit made in China est terminé. Le secteur textile est désormais sinistré en Chine, et délocalise massivement au Bangladesh/Pakistan/Viet-Nam, où la main d’œuvre est 4 à 5 fois moins chère qu’en Chine.

En février dernier, la Chine a connu un déficit commercial de plus de 30 milliards de dollars (source). Tout comme la France, la Chine exporte moins qu’elle n’importe…

Problème 4 : La forte dépense aux exportations

La Chine dépend largement des exportations pour se développement économiquement parlant, bien plus que les autres grandes puissances mondiales

Or, avec la crise économique qui touche ses principaux clients, il est difficile de compter sur ses exportations pour maintenir une forte croissance.

Enjeux Chinois

Chômage de masse, explosion des inégalités, pollution en Chine exponentielle, perte de compétitivité, dépendance aux exportations, sans compter la bulle immobilière en Chine, la croissance économique de la Chine actuelle n’est pas durable.

La nouvelle politique économique sous Xi Jinping

Le nouveau gouvernement communiste a pris conscience de cela et souhaite rediriger, selon le China Daily, l’économie vers une croissance qualitative. A savoir, Xi Jinping viserait une croissance économique « lente » (+7 à +8% par an) mais plus durable, dont l’objectif est de profiter au plus grand nombre, par la création d’emplois et des hausses de salaires. En outre, la croissance doit être plus qualitative et réorientée vers la consommation intérieure.

Des enjeux difficiles

Mais ce sera difficile. En effet, le taux d’épargne des ménages en Chine est de 30% (source), 2 fois plus qu’en France et 6 fois plus qu’aux USA.

La principale cause ? Il n’y a pas peu de filet social en Chine. Les Chinois épargnent donc beaucoup pour pouvoir surmonter du chômage, payer l’hôpital en cas de maladie, préparer leur retraite…

Les exportations Chinoises patinent, l’économie Chinoise devra se recentrer sur son marché intérieur, et ce d’autant plus que la Chine dépassera d’ici 2016 au plus tard l’économie US pour devenir n°1 mondial. Un modèle basé sur l’exportation ne peut être aussi efficace quand on est le plus gros… Mais les hausses de salaires seules ne suffiront pas à faire consommer à gogo les Chinois, il sera également nécessaire de mettre en place un Etat social a minima pour que les Chinois épargnent moins. Un enjeu de taille

Pour finir, voici le résumé du plan quiquennal Chinois d’ici 2015. Intéressant.

Le dernier plan quinquennal (douxième de nom) met en effet l’accent sur une croissance plus qualitative. Voici ce que dit Wikipedia a ce niveau là :

Les objectifs du Douzième Plan Quinquennal étaient les suivants : croissance du PIB d’environ 8 % en 2011, 7 % de croissance annuelle du revenu par habitant, afin d’affronter la situation extrêmement complexe pour le développement en 2011, mettre en place une politique monétaire prudente en 2011, intensifier les efforts de lutte contre la corruption, accélérer la restructuration économique, dépenser 2,2 % du PIB en recherche et développement en 2015, contrôler la croissance de la population sous la barre de 1,39 milliard d’habitants en 2015 et réajuster la distribution des revenus pour arrêter l’agrandissement des disparités, et courber fermement la hausse excessive du prix des logements11.

Ci-dessous sont les points phares du plan, qui a été distribué aux médias avant l’ouverture de la Quatrième Session de la 11e Assemblée nationale populaire.

1.    La population doit être contrôlée sous 1,39 milliard d’habitants

2.    Le taux d’urbanisation atteindra 51,5 %

3.    Le produit des industries stratégiques nouvelles atteindra 8 % du PIB

4.    Les investissements étrangers sont les bienvenus dans l’agriculture moderne, les hautes technologies et les industries de protection de l’environnement

5.    Les régions côtières ne seront plus l’usine du monde mais des centres de recherche et développement, de production de haute-technologie et de services

6.    L’énergie nucléaire sera développée plus efficacement à condition que la sécurité soit assurée

7.    La construction de barrages hydro-électriques sera accélérée dans le sud-ouest de la Chine

8.    Le réseau ferré à grande vitesse atteindra 45 000 kilomètres.

9.    Le réseau autoroutier atteindra 83 000 kilomètres

10. Un nouvel aéroport sera construit à Pékin

11. La Chine construira 36 millions d’appartements abordables pour les foyers à faible revenu

 

Cet article est désormais terminé. J’espère qu’il vous a plu.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Chine et que vous comptez apprendre le Chinois, il vous faudra apprendre le Chinois. Je vous invite à télécharger des vidéos gratuites de Chinois avec la méthode CRAMPE

Télécharger les vidéos (gratuitement)

 

A bientôt sur unfrancaisapekin.com

You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Enjeux de l’économie Chinoise à venir”

  1. Romain Be dit :

    Les chiffres sont édifiant et stupéfiant. Je sais pas vraiment s’il faut investir la-bas maintenant pour en tirer des profits dans quelques années!

  2. martin dit :

    La Chine est un pays fort où les arnaques sont courantes. Les opportunités sont présentes mais il faut investir de façon avisée

  3. piracetam dit :

    Pourrais-tu m’expliquer quels sont ces problêmes si la croissance descend en deça de 7.5%? Parce que ça veut quand même dire que la richesse de la Chine doublera en 10 ans à ce train là. Ça veut encore dire que le pays crée des emplois, que cette richesse nouvelle donne une marge de manoeuvre aux gouvernants pour faire un peu ce qu’il veulent en programme économique… Qu’est-ce qui « coince » dans ce système à 7% de croissance pour créer des problèmes qui ne pourraient pas être résolus, justement par cette nouvelle richesse. À moins que cette croissance ne soit qu’une illusion? Mais Là, c’est plus de la croissance, c’est une bulle. L’article ne dit pas en quoi 7.5% c’est un problème pour la Chine. Donc, je ne peux pas être journaliste.

  4. martin dit :

    C’est assez simple Piracetam. Si on divise les chiffres Chinois par 20 pour les ramener au niveau de la France, si la Chine était la France (ou l’inverse), il y aurait:

    – 20 millions d’agriculteurs en France
    – 30 millions de gens vivant dans les campagnes, 30 millions dans les villes

    En France, il y a:

    – 0,7 millions d’agriculteurs
    – 12 millions de ruraux grand maximum

    Comme tu le vois, la Chine en est encore à un stade de développement intermédiaire, et 300 millions de ruraux vont émigrer des campagnes dans les villes d’ici 20 ans (l’équivalent de 15 millions à l’échelle Française). Or, tu t’en doute, le coût de la vie est plus élevé dans les villes que dans les campagnes, les salaires idem. Donc même si les salaires sont stables, il faut de la croissance pour « transformer » un salaire de rural en salaire urbain.

    Tu te doutes également que la productivité augmente dans les usines Chinoises. Dit autrement, si la productivité augmente (chiffre fictif) de 2% par an, il faut 2% de croissance pour maintenir stable l’emploi industriel.

    Enfin, de plus en plus de Chinois étudient à l’université, l’économie monte en gamme… A salaire constant, s’il y a plus de cadres et moins d’ouvriers, il faut de la croissance pour « financer » cette montée en gamme…

    Enfin, les salaires augmentent en Chine…

    Entre hausse de la productivité, exode rural immense pour achever la transition démographique, chômage de masse et essor du nombre de diplômés, ainsi que la hausse des salaires 7 à 8% de croissance est l’équivalent en Chine de 1% de croissance: c’est le taux en dessous duquel la Chine entre techniquement en récession, car en dessous, il n’y aura pas assez d’emplois créés.

    En espérant avoir répondu à ta question

Répondez au commentaire de piracetam