A la découverte du désert de Gobi

Le désert de Gobi est l’immense territoire semi-aride situé dans le nord de la Chine – jusqu’à la grande Muraille ! – et dans le sud de la Mongolie. Celui-ci a une superficie d’environ 1 3000 000 km², ce qui fait de lui l’un des déserts les plus grands au monde. Les paysages lunaires sont de couleur ocre, sable et rouille et recèlent d’une faune et d’une flore bien particulière : Le Saxaoul, par exemple, est un arbre très robuste et très utile car il participe à l’équilibre du milieu. En ce qui concerne les animaux, antilopes, ânes sauvages, gazelles, hérissons, serpents, rongeurs et chameaux se côtoient et contribuent à la diversité du biotope.

Désert de Gobi, @Svdmolen

Chameaux dans le désert de Gobi, @Doron

Les nomades des steppes

40 % des Mongols élisent domicile dans le désert de Gobi dans la période estivale, de juin à septembre. On les nomme aussi les nomades des steppes. Toujours en mouvement afin de permettre à la terre de se renouveler, ils vivent dans une yourte et élèvent des moutons, des chèvres, des yaks pour leur viande et apprivoisent les chameaux. Les temps sont durs pour les nomades ces dernières années à cause des changements climatiques violents : les hivers rudes et les étés secs n’arrangent pas leurs conditions et modes de vie.

Yourte mongole, @Adagio

Faire de la randonnée dans le désert de Gobi

Pour les inconditionnels de trek et de randonnée, n’oubliez pas d’emporter de bonnes chaussures, de la nourriture et de l’eau, des vêtements légers en coton et en lin, ainsi qu’un sac de couchage et une tente de qualité ! Il existe des circuits touristiques qui vous plairont à coup sûr. A pied, à cheval, à dos de chameau ou en 4×4, vous aurez le choix de votre monture pour des frissons garantis !

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “A la découverte du désert de Gobi”

  1. C’est quand même le désert avec les plus gros pics de chaleur au monde. J’ai été donc bluffée qu’il y aie des montagnes enneigées juste à coté !

    Superbe découverte. Merci pour cet article.

  2. martin dit :

    En effet. Plus alarmant en revanche: le désert de Gobi n’est éloigné de Pékin que de 160 km en moyenne. Et les premières dunes ne sont qu’à 80 km de la ville, et le désert progresse de 3 km par an en moyenne… Merci pour l’info en tout cas Sophie 😉

  3. Oliver dit :

    ca doit vraiment être un voyage cool, vraiment. 😉

Répondez au commentaire de Oliver